Monde

Le président philippin présente l’homosexualité comme une « maladie » dont il se serait lui-même « soigné »

275

Le président philippin, Rodrigo Duterte, a suscité un nouveau scandale en laissant entendre que l’homosexualité était une maladie dont il se serait lui-même « soigné » avec l’aide de « belles femmes ».

Le septuagénaire s’est singularisé depuis son arrivée à la tête de l’archipel en 2016 par son franc-parler, ses tirades ordurières, ses insultes, ses menaces et un langage sans filtre totalement inhabituel à ce niveau de responsabilités.

sourceLire la suite : lemonde.fr