Mines: Managem chute, le secteur trébuche

0
85

Les mauvaises performances de Managem en 2018 ont plombé les résultats du secteur minier qui recule de 12,9%, en 2018. La principale valeur cotée du secteur a pâti de la chute des cours d’argent au deuxième semestre, mais pourrait vite rebondir en 2019.


Les mauvaises performances de Managem ont creusé les résultats du secteur minier l’année dernière. Au titre de l’exercice 2018, le chiffre d’affaires du groupe détenu par Al Mada a reculé de 40% par rapport à 2017, pour s’établir à 678 millions de dirhams. Il a entraîné dans sa chute le secteur minier coté qui ressort à 4,9 milliards de dirhams contre 5,6 milliards en 2017, soit une baisse de 12,9%. Et ce en dépit de la bonne performance de la Compagnie minière de Touissit (CMT) qui voit son chiffre d’affaires se gonfler de 16,7% en 2018, atteignant 519 millions de dirhams.

Bénéfices en berne

Au second semestre de 2018, Managem a pâti de la dégringolade du cours des métaux sur le London Metal Exchange, qui est passé sous la barre des 6.000 dollars/tonne en juillet. De plus, le groupe qui exploitait la mine d’or de Bakkoukou en Gabon a dû cesser ses activités sur place à cause de l’épuisement du filon. Managem fait aussi les frais des mauvais résultats de la Société minière d’Imiter (SMI) qui, en 2018, a enregistré une perte nette de 179 millions de dirhams et n’a pas distribué de dividendes à ses actionnaires.

Ces contrecoups ont affecté le résultat d’exploitation du groupe qui chute de 50% en 2018. Une perte compensée en partie par une progression de 25,5% du résultat opérationnel de CMT. L’industrie minière affiche un résultat d’exploitation agrégé de 909 millions de dirhams, soit une baisse de 40,9% par rapport à 2017. Le ralentissement de la production s’est traduit par une baisse brutale des bénéfices en 2018 : 574 millions de dirhams pour le secteur (-44,6%), 370 millions pour Managem (-57,9%).

2019, année en or?

Malgré tout, les experts d’Attijari Global Research (AGR) restent optimistes pour Managem et continuent de recommander le titre à l’achat. AGR estime même que “le groupe reste parmi les rares valeurs sur le marché qui présente un réel potentiel de croissance sur le moyen terme”. L’avenir du groupe ne dépend pas du cours des métaux, mais de sa capacité à développer les activités à l’international, selon le centre de recherche, qui lui prédit une hausse potentielle de 63% lors des douze prochains mois.

À ce propos, Managem a augmenté à 70% sa participation dans le projet aurifère de la mine Tri-K en Guinée, après la signature d’un deuxième accord avec la compagnie d’exploration britannique Avocet Mining PLC. Le groupe, qui dispose d’une stratégie pour renforcer son activité en Afrique, a lancé un programme de financement et de construction de la carrière pour un investissement initial de 176 millions de dollars. Le potentiel annuel de la mine est évalué à 3400 kilogrammes d’or.

Lire la suite …


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here