Gilet jaune matraqué, lunettes piétinées, tambour détérioré : les violences des forces de l’ordre à l’index

0
64

Des policiers à Rennes le 19 janvier 2019 pendant une manifestation de Gilets jaunes.

Si l’acte XVII des Gilets jaunes a été plutôt calme, en France, samedi dernier, plusieurs vidéos dénoncent le comportement des forces de l’ordre à Quimper et Caen en particulier.

La vidéo tourne en boucle depuis ce week-end sur les réseaux sociaux depuis samedi. La scène se déroule à Quimper à la fin de l’acte XVII des Gilets jaunes. Elle montre un manifestant à terre frappé à de multiples reprises par des coups de matraque à la tête et sur les doigts par un gendarme mobile. 

Le manifestant, prénommé Max, s’accroche à la rambarde d’un pont pendant qu’il reçoit les coups de matraque. La vidéo ne montre pas ce qu’il s’est passé avant la réaction violente des forces de l’ordre.

Selon l’auteur de la vidéo, un « street médic » prénommé Lionel Botorel, une bouteille avait été jetée quelques instants auparavant en direction des gendarmes mais la victime n’en serait pas l’auteur. Initialement, toujours selon sa version, la charge des gendarmes visait des personnes qui se sont enfuies en courant.

« Je lui ai soigné un énorme hématome au niveau du mollet, du côté droit de la tête, des saignements au nez et au niveau du cuir chevelu, raconte le secouriste. Ils lui ont aussi mis le doigt dans les yeux », ajoute le vidéaste, ajoutant qu’un gendarme avait également « craché dans la chaussure du Gilet jaune avant de la jeter à l’eau ». La préfecture du Finistère n’a pas souhaité faire de commentaire.

Autre scène de l’acte XVII des Gilets jaunes, toujours en Bretagne à Quimper, un gendarme mobile a écrasé avec le pied, volontairement, les lunettes d’un Gilet jaune qui venait de se faire arrêter. La vidéo a été mise en ligne par un photographe Marko Sparrow. Elle ne montre pas, non plus, ce qu’il s’est passé quelques instants auparavant.

#QUIMPER #ACTEGRATUIT Un gilet jaune arrêté, ses lunettes écrasées par les Gendarmes mobiles pour le plaisir….#giletsjaunes #quimper #acte17 #ACTEGRATUIT

Posted by Marko Sparrow on Saturday, March 9, 2019

Troisième scène qui met en cause le comportement isolé des forces de l’ordre, à Caen en Normandie, samedi dernier. Un jeune homme habillé d’un Gilet jaune joue tranquillement du tambour dans la rue quand il se fait violemment plaquer au sol. Un policier jette alors le tambour au loin. La vidéo a été tournée par le journaliste David Dufresne qui dénonce régulièrement les violences policières lors des manifestations. Il affirme que le joueur de tambour, un garçon de 18 ans, a passé une nuit en garde à vue.

133 plaintes pour violences policières avaient été déposées auprès de l’IGPN, la police des polices, en date du 10 février selon le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Interrogé jeudi dans les Alpes de Haute-Provence, Emmanuel Macron avait rejeté le terme de « violences policières » envers les Gilets jaunes. « Je refuse ce terme » avait martelé le chef de l’Etat.

Lire la suite …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here