États-Unis. Une nouvelle « maison de l’horreur », avec des enfants affamés et enfermés dans des cages

0
201

Alors qu’ils intervenaient pour une dispute conjugale dans une maison du Texas ce mardi 12 février, les policiers locaux ont découvert quatre enfants âgés de 1 à 5 ans dans une grange. Les trois petits garçons et la fillette étaient malnutris. Les deux plus âgés se trouvaient dans une cage pour chien et les autres étaient couverts d’urine et d’excréments. La mère des victimes et son petit ami, père d’un des enfants, ont été arrêtés.

Des policiers ont découvert mardi 12 février quatre enfants maltraités et délaissés dans une propriété près de Rhome, au Texas (États-Unis). Les agents intervenaient pour une dispute conjugale quand ils ont entendu des voix dans une grange voisine, rapporte CNN.

Quatre enfants, trois garçons et une fille âgés de 1 à 5 ans, ont été retrouvés dans le bâtiment. Ils étaient malnutris et pour certains recouverts de crasse, d’urine et d’excréments. Les deux plus âgés étaient enfermés dans une cage pour chien de 90 centimètres de côté.

A mother and her boyfriend were arrested after police responding to a domestic disturbance call in Texas found four malnourished children in a home — two of them locked in a dog crate, authorities said .

Le couple incarcéré

Les enfants affamés et assoiffés ont été conduits à l’hôpital de Fort Worth (États-Unis), indique Associated Press. Paige Isabow Harkings, la mère des quatre enfants, et son petit ami Andrew Joseph Fabil, le père d’une des victimes, ont été arrêtés et incarcérés.

Les deux Américains de 24 ans sont poursuivis pour « mise en danger d’un enfant ». La mère de famille devra aussi répondre d’une « agression aggravée » après avoir blessé son compagnon au visage dans la dispute qui a nécessité l’intervention de la police dans cette « maison de l’horreur ».

« Il y avait plein de nourriture dans la grange. Mais le réfrigérateur et les placards étaient verrouillés afin que les enfants n’aient pas accès à la nourriture », explique Lane Akin, le shérif du comté. L’homme a confié au Dallas Morning News qu’il n’avait jamais été confronté à un tel cas de maltraitance en 44 ans de carrière. Amber Jester, une voisine du couple, a quant à elle affirmé qu’elle n’avait jamais remarqué la présence d’enfants .

Lire la suite …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here